Lettre à G


Réserver ce film

Lettre à G

Infos Techniques

Date de sortie : 2019
Durée : 1 heure 19
Réalisation : Victor Tortora, Julien Tortora, Charline Guillaume, Pierre-Jean Perrin
Production : Association sur les pas de Gorz

Voir la bande annonce Voir la bande annonce

En bref

Un documentaire qui met en scène la recherche de la pensée d'André Gorz par une jeune fille lors d'un retour dans son village natal.

#société politique philosophie

Résumé

Manon, 26 ans, rejoint sa maison familiale à Vosnon, Se promenant dans le village elle apprend par hasard qu’un penseur majeur de l’écologie politique y a vécu vingt ans et passé ses derniers moments : André Gorz. Elle nous livre à travers ce film les pensées et les actes de A Gorz, en abordant la crise de sens, la norme du suffisant, le revenu universel etc.

Apports du film dans une démarche de sensibilisation et de mise en action

Objectifs

 

  • Apporter des informations sur les travaux d’Andre Gorz
  • Illustrer l’écho de ces travaux dans une vie mise en scène dans ce film

 

L'avis de l'Ecran des Possibles

Le film porte la pensée d'Andre Gorz et cherche à faire connaître ses réflexions philosophiques radicales sur la société. André Gorz fut l’un des intellectuels les plus stimulants du XXIe siècle. il fut tout à la fois philosophe, journaliste engagé, critique économique, penseur de l’autonomie et pionnier de l’écologie politique en France.

André Gorz a passé les vingt dernières années de sa vie à Vosnon, un petit village de l'Aube, aux cotés de sa compagne Doreen. Là, il a écrit ses ouvrages les plus décisifs et polémiques au regard de notre époque : Métamorphoses du travail (1989), Misères du présent, Richesse du possible (1995), L’immatériel (2003), Ecologica (2006). Mais dans le village, il restait discret. Discret au point que les habitants, pour la plupart ne connaissaient ni ses convictions ni ses écrits.

Au moment de la mort qu'il s'est donnée en 2007 pour accompagner Doreen mourante, quatre amis, Charline Guillaume, Julien Tortora, Victor Tortora et Pierre-Jean Perrin , originaires de villages voisins, ignorants la pensée du philosophe partent pour les grandes villes alentours afin d'y poursuivre leurs études. Ce n'est que bien plus tard qu'ils découvriront l'existence de l'homme et regretteront de ne pas avoir pu le rencontrer. C'est alors que naît le film.

Ils imaginent le personnage de Marion, qui, à leur image, revient sur les pas de son enfance à la recherche de cette rencontre manquée avec André Gorz et sa pensée. Elle a pour guide, la lecture de ses livres empruntés à la bibliothèque. Le film s'attarde notamment sur la critique du travail et de l'énergie. Influencé par Ivan Illich, André Gorz défend la réappropriation collective des moyens de production, l’autonomie et le temps libéré. Le documentaire explore ainsi cinq cercles : la désorientation, la norme du suffisant, le travail, le revenu universel et l’autonomie.

Le film suit ainsi dans ses lectures et ses rencontres, Marion. Ce personnage permet de vulgariser la pensée radicale d'Andre Gorz et aussi de l'incarner dans une problématique du présent. Marion a en effet fui la ville et se cherche. Elle est en quête de sens, tant au niveau personnel que professionnel. Coursière à Paris, elle est confrontée aux nouvelles formes précaires de l’emploi.

Au sujet du leur film, les auteurs écrivent : « L’utopie gorzienne a tranché radicalement avec l’ambiance locale et réveillé un groupe d’ami·e·s qui attendait, ensommeillé, autour d’un projet commun, tout à la fois porté vers le passé, notre territoire commun et tourné vers un futur qui soit de nouveau désirable. Nous souhaitons aujourd’hui combler la case vide par un geste collectif et cohérent : rendre présent André Gorz et sa pensée. La proximité géographique n’est pas anecdotique ; elle fut – et demeure – un hasard fondateur. » Leur geste d'auteur avec ce film est d'adresser une lettre au disparu « Lettre à G ». Un titre imaginé en référence à « Lettre à D », une lettre qu'André Gorz avait écrite à sa femme et qui ouvre le film ?

Un film en guise de lettre adressée au philosophe mais aussi à tous ceux qui ont envie de découvrir ou de discuter de cette pensée philosophique hors des sentiers battus.

Réserver

 

© Ecran Des Possibles 2018 - une initiative de Ecoscénique - Tous droits réservés - Site réalisé par AXIOCOM